Du tiers symboligène et des pères d’aujourd’hui.

Catégorie
Hors EAB
Date
vendredi 6 décembre 2019
Lieu
faculté Ségalen, Brest - brest

 Interventions de nos membres dans des événements coordonnés par d'autres organismes. 


Vendredi 6 décembre
Journée d’étude
 
 
Le père et son prétendu déclin.


Organisateur: Daniel Coum et Equipe de recherche en psychologie clinique et psychopathologie
du département de psychologie de la faculté Victor Ségalen à Brest
 
 
Du tiers symboligène et des pères d’aujourd’hui.

Patrick De Neuter
 
 
 

Argument de la journée: « Freud, puis Lacan, n’ont pas manqué d’expliquer le malaise dans la civilisation occidentale moderne par le déclin du père en général et la déficience de son autorité telle qu’elle s’exerçait traditionnellement dans les familles et dans la société. 

Si l’inventeur de la psychanalyse a logé l’origine des névroses à l’âge adulte dans l’excès de contraintes exercées par l’ordre social représenté par le père dans la famille traditionnelle sur les petits sujets que sont les enfants, il a vu également dans la fin de l’ordre patriarcal une des raisons du désordre social dont nos contemporains souffrent aujourd’hui. D’aucuns ne manquent pas de souscrire à cette thèse.

Mais de quoi parle-t-on quand on parle du père et de son déclin ? En cristalliser l’existence dans un certain mode d’incarnation dans le jeu familial ne conduit-il pas à normaliser des conduites sociales voire subjectives par un discours, une théorie voire des pratiques cliniques, dès lors idéologiques. 

A quelle autres formes sociales persistantes rattacher cette fonction abstraite, autrement nommée « nom du père » ou « métaphore paternelle », pour autant qu’on la considère nécessaire à la subjectivation ? Dès lors, comment en vérifier l’effectivité voire la nécessité dans les scénarios familiaux actuels ? 

Les enseignants-chercheurs et les personnalités invitées s’appliqueront, à partir de faits cliniques élevés au rang de matériau de recherche, à revisiter, pour possiblement la renouveler, la théorie du père et ses nouvelles applications cliniques. »

 
 

Propulsé par iCagenda

  Espace analytique de Belgique | 24, rue des étudiants, 1060 Bruxelles | Secrétariat : 0474 99 14 05 | secretariat.eab@gmail.com